La déferlante de la K-Pop et son groupe phare : le boys band BTS

Musique - 23/04/2017

Ce nouvel engouement planétaire nous arrive tout droit de Corée du sud, où un groupe de jeunes, les BTS, est devenu populaire grâce aux réseaux sociaux. Ils seront invités aux prochains Grammy Awards, ainsi qu’à la tribune de l’ONU. Le groupe est devenu le représentant culturel de la Corée du sud.

Qui sont ces garçons que tout le monde s’arrache ?

Pur produit du monde moderne, ce n’est pas un groupe sorti tout droit d’une maison de disque. Les sept jeunes coréens - Jin, Suga, J-Hope, RM, Jimin, V et Jungkook - ont débuté dans une petite agence de production. C’est grâce à leurs fans qu’ils ont pu percer. Désormais, leurs salles de spectacles se remplissent en un temps record et ils attirent des milliers de jeunes à chaque concert.

Leur succès vient de leur communauté prénommée les « ARMY ». Les BTS sont suivis par plus de 15 millions de followers sur Instagram. Ils se rendent accessibles, ils se montrent, ils se dévoilent et ça fonctionne. La jeune génération s’identifie facilement aux membres de ce groupe, car les BTS entretiennent une relation fusionnelle avec leurs fans. Plusieurs émissions de télé-réalité ont été tournées sur les jeunes garçons. Elles ont battu des records d’audience en Corée.

Les nouveaux représentants de la culture coréenne

La musique K-Pop, c’est un nouveau genre. Le look est branché, les chorégraphies sont travaillées avec précision, mais ce qui dénote chez les BTS, se sont leurs textes. Ce style est assez atypique et fait surtout un malheur auprès des étudiants. Ce lien vous intéressera si vous êtes de ceux qui aiment les articles sur la musique un peu déjantée, comme la K-Pop. Les BTS sont des chanteurs engagés, c’est ce qui touchent les jeunes et qui leur vaut une renommée mondiale.

Dans leurs textes, ils évoquent des sujets de société, comme la pression que subissent les étudiants coréens ou encore la dépression et le suicide, trop présent en Corée. Ils se sont engagés aux côtés de l’UNICEF pour le projet Génération sans limites. Il s’agit de lutter contre le manque d’éducation, de formations ou d’emplois pour les jeunes dans le monde.

La Corée est fière de voir sa culture se démocratiser. Le groupe ne s’attendait pas à représenter son pays par-delà les frontières. Ils ont participé au concert de l’amitié franco-coréenne à Paris et ont tenu un discours devant l’assemblée des Nations Unies à New York. Leurs tournées sont désormais mondiales. C’est un vrai succès, salué par le Président sud-coréen Moon Jae-In.